Sélectionner une page
Il fût un temps bien lointain où c’était un dragon invisible qui mangeait le soleil ou la lune à chacune des éclipses et, en Chine, l’astronome qui se trompait dans sa prévision était condamné à mort par l’empereur.

 

Horloge d’Haguenau avec le dragon qui absorbe un astre (bas de l’aiguille dite draconitique). Photo mise à disposition par le ©Musées de Haguenau

 

Plus tard, ce dragon est apparu sur certaines horloges astronomiques telles celles du musée de Haguenau en Alsace ou de la tour de l’horloge nommée Zytglogge à Berne. Le cadran de ces horloges comporte une aiguille supplémentaire dite aiguille du dragon ou aiguille draconitique avec la gueule du dragon sur une de ses extrémités et la queue sur l’autre. La superposition de ces extrémités avec les extrémités des aiguilles indiquant la position du soleil et la position de la lune sur le zodiaque permet d’indiquer, de manière peu précise, la probabilité de voir apparaître une éclipse.

Aujourd’hui, grâce à notre concept d’affichage innovant « Eclipse », nul besoin de craindre l’empereur ! L’indication de l’arrivée d’une éclipse est précise. L’éclipse est annoncée environ un jour avant son apparition.